Le massage ayurvédique

Dans la médecine traditionnelle indienne, le massage fait partie des actes thérapeutiques courants.

Tout comme l’adaptation de l’alimentation ou l’élaboration de préparations médicinales, il peut être prescrit par le médecin ayurvédique afin de rétablir l’équilibre des énergies vitales, équilibre propre à chacun-e suivant sa composition tridoshas.

 

Le massage bien-être ayurvédique est un acte qui porte ses effets bien au-delà des couches superficielles du corps.

Au niveau physique, il agit notamment sur :

  • les muscles bien sûr, en dénouant les tensions, favorisant l’oxygénation et la tonicité.

  • la peau : les différentes couches de l’épiderme bénéficie de l’activation par le pétrissage. Les huiles viennent nourrir les couches qui nous protègent, qui gagnent en santé et « éclat »

  • le système lymphatique : l’élimination des toxines « allègent » l’ensemble du corps et favorise un corps énergique, ne freinant plus la pensée énergique

  • les articulations : en rétablissant la souplesse dans le squelette, et notamment le long de la colonne vertébrale, la posture, qui est aussi la façon dont on se montre et se dresse face au monde, est améliorée.

….

 

Par delà et au travers de ces aspects, le massage vise au rééquilibrage global. Corps et esprit ne peuvent être dissociés.

Les maux de notre corps s’imposent dans notre esprit. Un corps douloureux, « lourd », sans énergie décourage les élans, les "ambitions" de l’esprit, et annihile son énergie.

De même, les maux de nos pensées s’inscrivent dans notre corps.

En « avoir plein le dos » s'accompagne souvent de douleurs dorsales. Pourtant, on n’a physiquement rien sur le dos !

 

L’approche ayurvédique traite ainsi de l’individu et de la santé dans son ensemble. La maladie est considérée comme une manifestation opportuniste de perturbations des équilibres corps, mental, esprit.

L’enjeu est donc de corriger au plus tôt les déséquilibres, avant la manifestation par la maladie ou le mal-être. Des pieds à la "tête", de la terre au ciel, l'énergie doit pouvoir circuler sans encombre. 

 

L’idéal est donc une certaine régularité. La plupart des praticiens en massage ayurvédique vous proposeront des tarifs adaptés pour favoriser cette régularité.

 

Pratiquer de façon ponctuelle, un massage ayurvédique reste une expérience très importante pour le corps et l’esprit, en permettant de « retrouver le souvenir », l’empreinte de l’état de bien-être, de santé. A minima, on sort d’un massage ayurvédique comme d’une semaine de farniente confortable et sans soucis : baratté, relâché, "reboosté".... A maxima : il n'y a pas de limite dans les portes qui peuvent s'ouvrir!

Bien sûr, il n’y a pas de miracle : la vie à l’extérieur de nous et son lot de préoccupations est la même qu’avant. Mais on est soi différent, et on l’aborde différemment, grandement réparé-e des efforts passés, et empreint-e de cette part de notre être qui est bien "au-dessus" des matérialités qui peuvent tant nous peser. On reprend son souffle, on retrouve le Souffle....